Archives pour la catégorie Conseil municipal

Je siègerai désormais au Conseil de l’Agglomération de la Région de Compiègne

Lors du conseil municipal de Compiègne du 21 décembre, ma collègue Monia Lahdi et moi avons été élu par nos collègues pour siéger au Conseil de l’Agglomération de la Région de Compiègne.

La fusion avec la communauté de commune de la Basse automne a permis à Compiègne de gagner deux sièges dans le nouveau Conseil.

Je suis très heureux de devenir Conseiller communautaire de notre agglomération.

Oise Hebdo 28 décembre 2016

Compte-rendu du Conseil municipal du 27 mai 2016

OJ CM 27052016Le Conseil municipal de Compiègne s’est réuni vendredi 27 mai.

34 points étaient à l’ordre du jour parmi lesquels le compte administratif 2015 du budget du service des eaux, le vote du rachat de matériel à la suite de l’incendie du centre technique municipal, les travaux de la patinoire, la municipalisation des médiateurs, une nouvelle convention prévoyant la baisse de l’aide aux maternelles de l’enseignement privé…

Retrouvez l’ordre du jour.

Je me suis abstenu sur la délibération 31 relative à la baisse de l’aide de la ville aux écoles maternelles de l’enseignement privé.

Je suis très attaché à l’enseignement privé et à cette spécificité compiégnoise d’aider au-delà des obligations légales les maternelles des écoles privées de Compiègne qui sont nombreuses dans notre ville. C’est une question de valeurs mais aussi de reconnaissance de ce que les écoles de l’enseignement privé apportent à Compiègne. Cette baisse de l’aide de 10% par an et le retrait progressif des agents municipaux mis à disposition est selon moi un mauvais signal adressé aux familles alors que l’enseignement catholique est victime de nombreuses attaques de la part du gouvernement. C’est la raison de mon abstention. Mes collègues Arnaud Thorel et Joël Dupuy de Méry se sont également abstenus sur cette délibération.

A la fin du Conseil, j’ai souhaité prendre la parole pour rendre hommage au travail des Sapeurs pompiers lors de l’incendie du centre technique municipal du mois d’avril dernier et à nos forces de sécurité. J’ai salué devant mon collègue Eric de Valroger, président du SDIS de l’Oise la remarquable intervention des pompiers venus de tout le département pour maîtriser l’incendie et sauver une partie des véhicules. Dans le contexte de tension actuel contre nos forces de sécurité, j’ai apporté mon soutien à nos policiers, gendarmes, policiers municipaux qui font l’objet d’attaques innommables depuis des semaines. J’ai salué leur courage devant le Conseil municipal qui s’est joint à mes propos.

Toutes les délibérations 

Echos du Conseil dans la presse

Oise Hebdo du 1er juin

Oise Hebdo du 1er juin

Oise hebdo 01 06 2016 bis

Courrier Picard 30 mai 2016

Mon intervention lors du vote du budget au Conseil municipal du 1er avril 2016

Conseil municipal Compiègne 2016Le Conseil municipal de Compiègne s’est réuni vendredi 1er avril à 20h45.

A l’ordre du jour notamment, le vote du budget primitif pour 2016.

Retrouvez mon intervention sur le vote du budget au cours laquelle j’ai défendu les choix budgétaires de notre majorité et je suis revenu sur le contexte politique marqué par la poursuite de la baisse drastique des dotations des collectivités décidée par le Gouvernement socialiste.

« Monsieur le Maire,

Mes chers collègues,

Comme l’an dernier, chacun le sait, le vote du budget de notre commune s’inscrit dans un contexte national qui n’a pas changé.

Les socialistes gouvernent malheureusement toujours aussi mal la France et n’écoutent toujours pas, ni le cri d’alarme envoyé depuis des mois par les maires de France, ni le message des électeurs envoyéà coup de débâcle électorale élection après élection.

Ils continuent donc de faire les poches des collectivités.

A Compiègne c’était annoncé : 3,5 millions d’euros en moins sur 4 ans, l’équivalent de 14 points de fiscalité !

 – 1,2 million d’euro en 2015, -1,3 million d’euro en 2016, et une dernière tranche en 2017.

Nous sommes donc cette année encore contraint de faire avec – 1,3 million d’euro par rapport à 2015 soit – 2,5 millions par rapport à 2014.

Cependant, si les dotations baisses, les compétences elles n’ont pas changé, la réforme des rythmes scolaires est toujours là et puisqu’il nous avons été contraint de la mettre en place, il faut bien que quelqu’un la paie.

Il faudra aussi faire avec le dernier choix de François Hollande d’augmenter la valeur du point d’indice des fonctionnaires. Cela représente 700 millions d’euros pour les communes à l’échelle nationale. Cela concernera aussi Compiègne.

Compiègne n’y échappera pas.

C’est toujours pareil avec les socialistes, ils dépensent l’argent qu’ils n’ont pas et à la fin ce sont les Français qui paient l’addition.

A Compiègne si notre majorité n’avait pas engagé les efforts nécessaires, l’addition aurait pu être très salée.

Nous comprenons les efforts que chacun doit faire s’agissant de l’argent des contribuables sans qui nous ne sommes rien.

Loin de nous lamenter sur notre sort, nous avons décidé d’avancer. Nous devons fonctionner, réduire la dette, investir.

Nous devons continuer d’assurer la qualité de service pour les habitants, il faut entretenir le patrimoine communal, il faut aussi continuer d’avancer sur de nouveaux projets : la cantine Augustin Thierry et Royallieur par exemple, l’évolution de la rue du Change, les travaux de l’église Saint Jacques, le mémorial de l’Armistice, la patinoire, l’achat de nouvelles caméras de vidéoprotection… tout cela a un coût.

En matière de personnel c’est le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partants à la retraite. L’Etat devrait s’en inspirer.

Les efforts nous les demandons à tous, y compris Monsieur Valente c’est vrai, aux associations. Cette année elles sont concernées par une baisse de 5% de leur subvention. Nous assumons ces choix.

Croyez bien que ce n’est pas parce que nous sommes méchants.

Il s’agit tout simplement que chacun participe à sa manière à un effort global. Cela représente 120 000 euros.

Les associations, au-delà des subventions qu’elles reçoivent, savent pouvoir compter sur notre soutien.

Nous leur prêtons des locaux, des salles municipales, nous leur mettons à disposition du matériel, nous leur offrons une belle visibilité lors du forum des associations avec le concours des services de la Ville. Bref, une aide qui n’est pas sonnante et trébuchante mais qui leur facilitent l’existence et a un coût pour la collectivité.  Nous l’assumons car nous soutenons les associations qui sont un maillon important de la vie de notre cité.

Malgré tous ces efforts et pour maintenir un cadre de vie de qualité, Michel Foubert vous l’a présenté, l’ardoise laissée par le gouvernement reste de 400 000€.

Alors chers collègues de l’opposition, où les trouve-t-on ?

Avez-vous des suggestions pour économiser 400 000 € ? Quel projet arrêtons-nous ? Quel stade fermons nous ? Quelle école cessons nous de rénover ? Nous sommes preneur de toutes vos suggestions.

Notre choix a été en dernier recours, d’agir sur la fiscalité de 1,5%. C’est moins bien que 0% c’est certain, mais c’est un compromis qui a été trouvé entre l’équilibre budgétaire et l’autofinancement, pour faire en sorte que Compiègne continue d’avancer et que les Compiégnois continuent à vivre bien à Compiègne.

Pour conclure, Monsieur le Maire, je voudrais m’adresser directement à nos collègues de l’opposition socialiste écologiste.

Les communes ont pris de plein fouet la baisse successive des dotations depuis deux ans. Mais comme pour les impôts, il reste un 3è tiers, c’est celui de 2017.

L’an prochain Compiègne perdra encore 1 million d’euros.

Le président de l’Association des Maires de France François Baroin a tiré la sonnette d’alarme et jugé que cette nouvelle baisse serait intenable. Il en appelle au Président de la République et au Premier ministre.

Or, qui ici, a bien mieux que nous, accès au Président de la République ? Vous !

Une des vôtres a pris du galon, elle est ministre du Gouvernement, elle vient même de temps en temps se montrer à Compiègne. Elle a donc accès au moins toutes les mercredis au Président de la République lors du Conseil des ministres. C’est le moment de profiter de vos réseaux.

Expliquez lui qu’à Compiègne comme ailleurs, les communes n’en peuvent plus et qu’il est plus que temps d’entendre les arguments des élus et des électeurs. Il faut stopper cette coupe dans les dotations aux collectivités prévue encore en 2017.

Toutefois, je ne me fais guère d’illusions sur cette possibilité.

En attendant, les Compiégnois peuvent compter sur notre majorité municipale et Philippe Marini pour que Compiègne avance encore et toujours ! »

Les enfants de Compiègne décorent le hall de l’Hôtel de Ville pour Noël

Noël hotel de ville Compiègne centres de losiirsMercredi 2 décembre, les enfants des centres de loisirs de Compiègne et des centres d’animation ont décoré le hall de l’Hotel de Ville de leurs créations pour Noël.

Bonhomme   de neige, cheminée pour le Père Noël, sujets pour le sapin, banquise et ses manchots tout a été réalisé par les enfants les mercredis après-midi du mois de novembre.

Après l’installation, le Père Noël en personne est venu les féliciter et partager un bon chocolat chaud avec eux dans la salle du Conseil municipal.

Je remercie les équipes d’animations des centres de loisirs et des centres d’animation pour leur travail qui va permettre à la mairie de briller des milles feux pendant les fêtes de Noël !

12339337_10154380667414240_5100172750768457958_o

Père Noël centres aérés Compiègne 2015