Archives de catégorie : Presse

Dans Oise Hebdo : les riverains des Arts et Jeanne d’Arc disent NON au projet de parking de la maire de Compiègne

Retour dans Oise hebdo  du 26 octobre sur la réunion organisée par la mairie et présidée par Sophie Schwarz, 1ère adjointe au maire de Compiègne et Marc-Antoine Brékiesz, adjoint à la voirie avec les habitants des résidences Jeanne d’Arc et les Arts.

Après la pétition, les habitants ont redit leur opposition à la dégradation de leur cadre de vie devant des élus de la majorité sourds et entêtés qui expliquent, en 2022, avec des arguments parfois curieux que réduire de l’espace vert et piétons pour du parking c’est utile…

Cet espace vert du quartier des Jardins est précieux. Il doit être préservé !

Je continuerai de défendre ces habitants jusqu’au bout comme je le fais depuis l’été 2021!

Dans la presse, Etienne Diot à l’Elysée

Retour dans le Oise Hebdo du 31 août 2022, sur ma présence à l’invitation du Président de la République Emmanuel Macron, à la réception qu’il a organisé pour remercier les candidats de la Majorité présidentielle aux élections législatives de juin 2022. Candidat dans la 5è circonscription de l’Oise (Compiègne, Crépy, Estrées, Attichy), j’ai répondu avec plaisir à cette invitation.

Budget 2022 Agglomération de Compiègne (Oise Hebdo)

Retour dans Oise Hebdo sur les débats du Conseil d’agglomération du 24 mars 2022 :

Non à la hausse des impôts foncier. J’ai voté contre le compte administratif 2021 qui a vu la Taxe sur les ordures ménagères augmenter de 36% !

Contre le budget 2022 de hausse d’impôts pour les propriétaires de l’ARC et  les entreprises.

Petite info inconoclaste : la taxe des ordures ménagères augmente mais la taille des sacs diminue y compris des sacs de tri…

La ville veut acquérir 3 têtes sculptées ( Courrier Picard)

Dans le Courrier Picard du 27 mars : retour sur le débat en conseil municipal le 25 mars sur le souhait de la ville d’acquérir auprès de particuliers compiégnois de 3 têtes sculptées d’une valeur 2 millions.

Je me suis abstenu devant une telle dépense. Pourquoi ? Est-ce bien raisonnable face aux besoins de financement urgents dans pour les besoins des Compiégnois : écoles, infrastructure sportive, voirie. La ville ne peut pas tout acheter, une église anglicane en décembre 2021 pour 635 000€, 3 têtes sculptées pour 2 millions…

La priorité, dans un contexte financier contraint, c’est le quotidien des Compiégnois.